Newsletter

Je m'inscris

Des territoires, des projets, une agence

Projets EnRR et mix énergétique : développer les énergies locales, propres et renouvelables

15/04/2019
Efficacité énergétique
Énergies renouvelables et de récupération

Mobiliser et accompagner les acteurs franciliens vers la transition énergétique et écologique, tel est le propos de l’AREC développé lors de son atelier « Énergies renouvelables et de récupération – mix énergétique » ce 4 avril 2019. L’équipe pluridisciplinaire de l’AREC propose une vision du développement des EnRR, en abordant le sujet de manière transversale par une approche intégrant les questions du changement climatique, de la planification et de l’aménagement à l’échelle des quartiers, des bâtiments et des initiatives citoyennes.

L’atelier avait vocation à encourager la participation des 46 personnes présentes, afin de permettre des échanges et des réflexions pour soutenir la mise en œuvre des ENRR en Île-de-France :

  • Un premier temps de retour sur la stratégie régionale énergie-climat et de réflexion autour de son application (les différentes échelles des projets d’EnRR, l’importance d’une approche transversale énergie - climat - ressources – urbanisme dans leur élaboration et de la prise en compte des spécificités territoriales).

  • Un deuxième temps d’échanges autour d’une animation sous forme de quizz sur les EnRR en Île-de-France (production, consommation, capacité du réseau, coûts des énergies, scénario…). Le panel des participants qui se sont pris au jeu a permis de souligner leurs complémentarités d’une thématique à une autre.

  • Dans un troisième temps l’atelier a été enrichi par le témoignage de Caroline Jaroszek, chargée de mission au département aménagement et développement durable de la communauté d’agglomération du Pays de Meaux en Seine-et-Marne. Ce territoire exploite progressivement son potentiel d’EnRR à travers un réseau géothermique, une unité de méthanisation, un champ photovoltaïque en construction et une microcentrale hydraulique en projet. Dans ce témoignage, notre intervenante a pu partager l’expérience de cette intercommunalité et la manière dont elle soutient le développement de son mix énergétique.

Cet atelier a permis d’illustrer des projets d’ENRR à l’échelle locale (les difficultés des montages de projet, l’exploitation des potentiels en fonction des usages sur le territoire…). Les participants ont pu discuter de la réalité des difficultés de mise en place mais également de la difficulté de penser les projets en fonction de leur territoire. Il n’y a pas de schéma standard pour développer les ENRR et chaque territoire doit chercher à connaitre et maitriser son potentiel. Ainsi, les solutions sont multiples, des outils sont mis en place (à l’exemple du cadastre solaire de la Région, en cours de conception) et les acteurs de l’énergie mettent à disposition des ressources adaptées aux besoins qui sont exprimés.

Le mix énergétique en Île-de-France, ressource historique et développement de nouvelles initiatives

Chaque territoire peut saisir les opportunités immédiates d’utiliser le potentiel d’EnRR. Il lui est aussi possible d’identifier les projets ou opérations clefs de mutation et de développement (ville productive, l’écoquartier,…), autant que de co-construire une vision partagée et d’initier la mise en œuvre d’une stratégie locale, par exemple : économie circulaire, synergies urbain-rural… L’AREC a appelé les participants à témoigner de leurs expériences, des travaux collaboratifs et des initiatives dans les territoires.

La variété de du mix énergétique de la communauté d’agglomération du Pays de Meaux, (voir le document résumant cette intervention dans la partie "Documents liés à droite de la page) illustre la manière dont des initiatives de développement de projets d’EnRR ciblés s’inscrivent ensuite dans une stratégie locale.

L’atelier a rappelé l’importance d’objectiver l’opportunité et l’intérêt des énergies les unes par rapport aux autres. Le croisement des potentiels et des usages peut permettre de couvrir une partie significative des besoins d’un territoire, d’autant plus si on prend en considération la sobriété et l’efficacité énergétique qui doivent être à la base des initiatives engagées.

Des démarches multi-acteurs et une volonté commune de mutualiser les connaissances

La mobilisation des parties prenantes et les attentes d’échanges entre acteurs ont été perceptibles dans la salle où se sont exprimés aussi bien de grandes entreprises, des représentants de l’État, que des acteurs coopératifs ou des collectivités, ainsi que des organismes qui peuvent faciliter le développement des EnRR aux côtés de l’AREC.

Ces interventions ont été représentatives des atouts de chaque structure. Les collectivités ont fait ressortir leur force de coordination, d’animation et de facilitation, pour œuvrer vers un cadre commun et offrir une cohérence aux démarches isolées. Les gestionnaires et les développeurs historiques, quant à eux, peuvent soutenir les acteurs émergents sur les contraintes réglementaires et les aspects techniques. Ces derniers ont un pouvoir de décision encore faible mais un poids non négligeable sur la philosophie dans laquelle les projets d’EnRR sont inscrits.  Ces projets sont soutenus de plus en plus souvent par des structures de financement participatif qui permettent d’augmenter la viabilité et la promotion des démarches en renforçant le lien avec la société civile.

La progression dans la vision commune dépend de l’équilibre dans le rapport de force des acteurs. Cette logique de coopération semble indispensable pour faciliter la circulation de l’information et lever les blocages du processus décisionnel.

 

À voir aussi

Contacts

Narjis Mimouni
Chargée de projets EnR&R et efficacité énergétique
Tél. : 01 77 49 77 60
Nous contacter
Madeleine Noeuvéglise
Chargée de projets Aménagement et construction durables
Tél. : 01 77 49 79 51
Nous contacter

Partenaires associés

Nos publications

Décembre 2018
- ARENE
Ces dernières années, de plus en plus de démarches multi-acteurs de transition énergétique ont été initiées, en particulier dans le cadre de projets...
Novembre 2017
- ARENE
4e Conférence annuelle : financer et mobiliser - les meilleures pratiques En Île-de-France, 60 % des consommations énergétiques et près de la moitié...
Septembre 2016
- ARENE, Énergies POSIT'IF
Rénovation de 125 000 logements par an et réduction de 20 % de la consommation énergétique, les objectifs régionaux en la matière sont ambitieux. Les...

AILLEURS SUR LE WEB