Inventer le récit de la sobriété énergétique en Île-de-France

Cycle d’ateliers

27 avril 2020ContactMarie-Laure Falque Masset

Inventer le récit de la sobriété énergétique en Île-de-France

[2019-2020]

La sobriété énergétique est l’un des trois piliers de la stratégie régionale énergie climat de 2018 avec la production d’énergies renouvelables et la réduction de la dépendance énergétique pour tendre vers une région 100 % ENR et zéro carbone en 2050.
Le plan de mobilisation pour la transformation écologique de l’Île-de-France d’ici 2024 présenté le 31 octobre 2019 par l’exécutif régional réaffirme la place prépondérante de la sobriété pour l’atteinte des objectifs. Pour autant, la notion de sobriété énergétique n’est pas mise en œuvre concrètement à l’heure actuelle et il reste à un travail de définition, de délimitation, d’objectifs, de moyens, de repérage des bonnes pratiques et de propositions à entreprendre avec l’ensemble des acteurs franciliens.

Sur le chemin de la sobriété énergétique - Engager les Français au-delà des écogestes

« Le débat sur la transition énergétique a établi que l’objectif de la réduction des consommations ne peut être atteint uniquement par l’innovation technologique, qui n’est pas d’emblée appropriable. Et les gains qu’elle génère sont en partie annihilés par les effets rebonds. Il en va de l’habitat comme de la voiture individuelle : plus la technique est économe, plus l’usage s’amplifie. C’est bien à la question des modes de vie que renvoie plus centralement l’ambition de la transition énergétique. Or le mode de vie ne se réglemente pas. L’innovation technologique a besoin d’être irriguée par de l’innovation sociale, c’est-à-dire de l’expérimentation mobilisant des collectifs d’habitants ainsi que des collectifs de salariés Deux perspectives se dessinent aujourd’hui, qui ont besoin d’être conjuguée : la stimulation du marché de nouveaux systèmes technologiques (compteurs intelligents, véhicules partagés, etc.) et l’innovation sociale pour faire des Français des moteurs de mobilisations collectives dans leurs espaces résidentiels et d’activité. »
Bruno Maresca – Janvier 2014 – note du CREDOC n°265

 

Comment définir la sobriété énergétique ? Comment la mettre en œuvre ? Pour quelles cibles ? Avec quels outils ? Quelle place pour une politique de sobriété ? Avec quels acteurs ?
L’AREC organise une série d’ateliers en 2019 et 2020 pour imaginer ensemble une sobriété collective et innovante pour l’Île-de-France.

19 décembre 2019

Objectif : s’approprier le sujet, créer une culture commune et commencer à imaginer ensemble une sobriété choisie, juste, collective et innovante pour l’Île-de-France.
Intervenants :

  • Julien Camacho, CLER
    Définitions des sobriétés, nécessité d’une approche collective
    Présentation
  • Patrick Behm, Labo de l'ESS
    Inventer le récit d’une sobriété énergétique choisie en Île-de-France
    Présentation

► Compte-rendu de l'atelier #1

28 février 2020

Objectif : approfondir le sujet, identifier des axes de travail pour construire le récit de la sobriété en l’Île-de-France

Intervenants :

  • Hélène Ramajo, CESER
    Recommandations du CESER : sobriété énergétique : quelles actions concrètes en Île-de-France ?
    Présentation
  • Nathalie Lemaître de RTE, Christophe Donizeau, Enedis et Stefan Louillat, ADEME
    Application Ecowatt pour l’Île-de-France : Outil d’incitation à la sobriété électrique
    Présentation

► Compte rendu de l'atelier #2

Cette page est reliée à la catégorie suivante :
Sobriété énergétique